Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
EXPOSITION : MELKART GALLERY
le 19/6/2017 16:48:21

PARIS Melkart Gallery présente Love Of Finished Days #1 du 27 juin au 15 juillet

MELKART GALLERY




3 rue Blondel 75003 Paris
Tel : 01 40 09 07 42
Emaill : philipposvazakas@yahoo.fr
http://www.melkartgallery.com/
https://www.facebook.com/melkgallery


Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h



MELKART Gallery a le plaisir de vous inviter le jeudi 29 juin à partir de 19h
au vernissage en musique* de l'exposition de photos de François L'HOTEL ''Love Of Finished Days #1''
que vous pourriez découvrir du 27 juin au 15 juillet du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous.


Michael Lukasiewicz
Il semble qu’une des forces de ses œuvres et de sa ”méthode” est son influence sur les individus qu’il questionne.
Ses œuvres amènent les individus à observer le monde différemment, à le transcender, à le décomposer, y voir d'autres
formes, signifiants...cela contamine le prisme qui nous fait voir le monde, au delà de nos simples perceptions visuelles.
Il oblige le cerveau à réaliser que nous voyons le monde avec les limites cognitives de notre système cérébral visuel.
Et finalement par capillarité il nous force à reconsidérer la façon très personnelle
et partiale que nous avons chacun de penser notre monde.


François L'HOTEL
J’ai compris depuis longtemps la très grande intimité qui relie la photographie, la psychanalyse et la philosophie.
Une des premières réalisations me vint de Lacan, de ce qu’il appelle le stade du miroir, ce moment où le très jeune
enfant comprend, pour en jubiler aussitôt, la césure irréductible entre la réalité et sa représentation.
Cette radicale disparité trouble encore le photographe que je suis, tout comme en psychanalyse,
m’interpelle la tangence infinie du vécu aux paroles qui les analysent et qui le recréent en retour et à l’infini ...


LOVE OF FINISHED DAYS est, comme son nom l’indique, une sorte de renaissance sous forme de scène de crime.
Un état des lieux des zones habitées et de ce qui y prend place, avant et après, l’introjection que je fais de ces ”objets”.
Mais aussi, comment de ces multiples fragments peut naître une histoire nue, entre rêve et réalité.
A partir de là, je me suis posé la question de savoir quelle est la limite de l’abstraction pour le photographe que je suis.
Je travaille volontairement à réduire la dimension physique du réel pour qu’il ne
reste aux spectateurs que l’imaginaire. Je pense avec Lacan que le réel est inaccessible, et que du même coup, les
images que nous nous faisons de la réalité ne sont que des approximations, mais qu’il est possible par le travail de la
création artistique, plus particulièrement du travail de l’image photographique, de le faire surgir aux confins des formes
et des mots que nous posons sur elles.


*Nous serons ravis de vous accueillir à ce vernissage en musique
Avec la prestation/performance de Katia ORAY.
Une artiste polyvalente, musicienne, chanteuse et compositrice
à l'occasion de la sortie de son nouveau disque dans le genre folk-rock.
www.katiaoray.com

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko