Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
COMMUNIQUE : AMBASSADE DE CHYPRE EN FRANCE
le 14/10/2020 18:00:17

NOUVEL AMBASSADEUR DE CHYPRE EN FRANCE

ΚΥΠΡΙΑΚΗ ΠΡΕΣΒΕΙΑ ΠΑΡΙΣΙΩΝ
AMBASSADE DE CHYPRE EN FRANCE

23 Rue Galilée
75116 PARIS
Tél : 01 47 20 67 77 - 01 47 20 86 28
Email : ambrechypre@wanadoo.fr
Site Web: http://www.mfa.gov.cy/embassyparis






Ambassadeur de Chypre à Paris
S.E. M Georgios CHACALLI
Πρέσβης: Η Α.Ε. ο κ, Γεώργιος ΣΙΑΚΑΛΛΗ


Né 1960 à Nicosie



Né à Nicosie, le 1er Septembre 1960, célibataire.

Avant d’occuper le poste d’Ambassadeur en France, depuis le 1er octobre 2020, il était Directeur Politique (Affaires multilatérales et relations bilatérales) au Ministère des Affaires Étrangères à Nicosie (01/09/2018 – 30/09/20) et Directeur des affaires de l'Union Européenne (16/04/2016 - 31/08/2018).

Il a été Ambassadeur de Chypre aux Etats-Unis (01/04/2013 - 15/04/2016), en Suède (15/11/2010 – 31/03/2013) et Chef de mission en Hongrie (01/01/2004 – 31/01/2006). Entretemps, il a occupé différents postes au Ministère des Affaires étrangères, où il est rentré en 1989, à Nicosie et dans les Missions diplomatiques de Chypre à l’étranger.

SE Monsieur Chacalli possède une Maîtrise en Droit International et Européen - Université de Cambridge (Royaume-Uni), une Maîtrise en Relations Internationales - Université du Kent (Royaume-Uni), une Licence en Sciences Politiques et droit International - Université du Kent (Royaume-Uni) et un Certificat d'Etudes - Université Catholique de Louvain (Belgique), Première candidature en Sciences économiques, sociales et politiques.

HONNEURS DÉCERNÉS: Croix de Commandeur, Ordre du mérite de la République de Hongrie (Division civile) – décerné par le Président de la République de Hongrie le 5 avril 2000

LANGUES : Grec (langue maternelle), anglais (courant), français (courant), Espagnol (élémentaire), Allemand (élémentaire).

Le mot de l’Ambassadeur de Chypre en France
Chers compatriotes, chers amis,
Je souhaite à l’occasion de mon entrée en fonction à l’Ambassade de Chypre en France, prendre un premier contact avec vous.
Je sais combien vous êtes attachés à Chypre et je connais le travail que vous faites, qui renforce et complète le travail des différents services de notre Ambassade, dans plusieurs domaines.
Je voulais vous assurer de mon soutien ainsi que de celui de tous les membres de notre mission diplomatique ; nous serons toujours à votre écoute, afin de mieux répondre aux défis auxquels nous devons faire face, à commencer par celui de l’occupation continue d’une partie importante du territoire de la République de Chypre par la Turquie.
Nous avons fêté il y a quelques jours, le soixantième anniversaire de l’indépendance de la République de Chypre. Cette année la fête de l’indépendance a coïncidé avec une période et des conditions très particulières.
Tout d’abord, les menaces turques, qui deviennent de plus en plus concrètes et pressantes, avec l’invasion quasi permanente de la zone économique exclusive de Chypre par la Turquie. La politique de la canonnière et des menaces permanentes devient la règle pour la Turquie et l’ouverture partielle de la ville-fantôme de Famagouste en témoigne. En effet, la Turquie et le régime d’occupation ont annoncé, le 8 octobre de cette année, l’ouverture d’une partie de Varosha, en violation de nombreuses résolutions des Nations Unies demandant le retour de ce quartier à ses habitants légitimes, Chypriotes grecs, expulsés par la force en 1974.
Face à ces menaces, le gouvernement de Chypre, qui estime qu’aucune solution militaire n’est possible, tente de promouvoir le dialogue et la coopération pacifique. Il a maintes fois réitéré sa volonté de négocier pour trouver une solution juste viable et fonctionnelle au problème de l’occupation et de la division forcée du pays, mais en vain : la Turquie – puissance occupante – refuse toujours de reconnaitre la République de Chypre et a fortiori, négocier avec elle.
Il apparait alors plus que jamais nécessaire que la communauté internationale et notamment l’Union européenne, réagissent de manière concrète et efficace pour arriver à une désescalade en Méditerranée orientale et en mer Égée.
Cet anniversaire a coïncidé également avec ma mutation à notre Ambassade à Paris. C’est pour moi, un grand honneur et un réel plaisir de travailler en France et de contribuer au renforcement des relations bilatérales entre nos deux pays.
Enfin, mon travail, sera facilité par le fait que la France est le pays ami par excellence. Elle a toujours des positions très claires sur la question chypriote, positions basées sur des principes ancrés dans sa culture : le respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales et du droit international. A ce propos, je rappelle les récentes déclarations du président Macron sur la nécessité de préserver la paix et la coopération en Méditerranée, qui sont très claires là-dessus.

Chers compatriotes, chers amis,
Je saisis cette occasion pour vous adresser un message amical et vous réaffirmer que nos services sont à votre disposition et à votre écoute. J’espère, par ailleurs, avoir très prochainement, l’occasion de vous rendre visite dans le cadre de manifestations autour de Chypre.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko