Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


ASSOCIATIONS- ΣΥΛΛΟΓΟΙ
COMMUNIQUE : ΜΑΚΕΔΟΝΙΑ - MACEDOINE
le 27/3/2008 19:24:39

ΜΑΚΕΔΟΝΙΑ : Τώρα είναι η ώρα της αλήθειας.
MACEDOINE : C’est maintenant l’heure de vérité


Δημοσκόπιση της Ελληνικής Διασποράς
Sondage de la Diaspora Grecque


Μπορείτε να ψηφίσετε η ψήφος είναι ανώνυμος. Μόνο μια φορά μπορείτε να ψηφίσετe
vous pouvez voter. Vous ne pouvez voter qu’une fois et votre vote sera anonyme.


Résultats = Αποτελέσματα : κάντε κλικ - Cliquez ici

Votez = Ψηφίστε : κάντε κλικ - Cliquez ici

Sondage-Δημοσκόπηση ψηφίστε γιά την ΜΑΚΕΔΟΝΙΑ

Τώρα είναι η ώρα της αλήθειας

C’est maintenant l’heure de vérité

Le texte en Français se trouve plus bas.

Στην αρχή του μήνα Απριλίου, θα γίνει η σύνοδος κορυφής του ΝΑΤΟ στο Βουκουρέστι, ώστε να αποφασιστεί εάν το F.Y.R.O.M. θα ενσωματωθεί στο ΝΑΤΟ

Το (FYROM) πρέπει να αλάξει όνομα
ΟΧΙ ΣΤΟΝ ΟΡΟ «ΜΑΚΕΔΟΝΙΑ» ΓΙΑ ΤΟ ΟΝΟΜΑ ΤΗΣ ΒΑΡΔΑΡΙΑΣ

Είναι δυνατόν ένα κράτος (FYROM) χωρίς Ιστορία να καπηλεύεται, το Ιστορικό όνομα μιας περιοχής της ελλάδας που έχει μια χιλιετή ιστορία;

Όμως ας δούμε από την πρόσφατη ιστορία τι στάση κράτησαν άλλα κράτη σε ανάλογη περίπτωση:
Α) όταν οι Άγγλοι ηθέλησαν να ονομάσουν το σύνολο των κρατών της κοινοπολιτείας (Αγγλία, Σκωτία, Ουαλία και Ιρλανδία) με ενιαίο όνομα διάλεξαν το όνομα «Μεγάλη Βρετανία» παρά το γεγονός ότι μια μεγάλη επαρχία της Γαλλίας ονομαζότανε Βρετάνη. Την ονομασία αυτήν την αναγνώρισαν όλα τα κράτη της Γης εκτός της Γαλλίας. Όταν όμως οι Άγγλοι θέλησαν να γίνουν μέλος της Ευρωπαϊκής Ένωσης ο Ντε Γκολ αντέδρασε και πρόβαλε βέτο για την είσοδο αυτού του Κράτους στην Ευρωπαϊκή Ένωση με την ονομασία «Μεγάλη Βρετανία» και έτσι οι Άγγλοι αναγκάστηκαν να δώσουν ως το νέο όνομα (που ισχύει και σήμερα) το όνομα «Ηνωμένο Βασίλειο» και έτσι το θέμα έλιξε υπέρ των γάλλων.

Ανοιχτή επιστολή τών ΠΑΜΜΑΚΕΔΟΝΙΚΩΝ Οργανώσεων : Κάντε κλικ

Au début du mois d’avril, aura lieu le sommet de l’OTAN, afin de décider si le F.Y.R.O.M. intègrera l’OTAN.
Le gouvernement grec doit opposer son veto tant que le terme « MACEDOINE » risque de remplacer celui de « la VARDARSKA » (Skopje).

Est-ce possible qu’un Etat (FYROM) qui n’existe que depuis 15 ans, sans aucun passé, prenne le nom historique d’une région de la Grèce qui a une histoire millénaire ?
Nous vous donnons un exemple : quand les Anglais voulaient donner un nom à l’ensemble des Etats de Commonwealth (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande), ils ont choisi le nom de Grande Bretagne, même si une région française porte le nom de Bretagne… !
Le nom de Grande Bretagne a été reconnu par le monde entier mais pas par la France !
Mais, lorsque l’Angleterre a voulu devenir membre de l’Union Européenne, le Général Charles de Gaulle a contesté et opposé son veto afin que ce pays n’intègre pas l’U.E. avec le nom « Grande Bretagne ».Les Anglais ont donc été obligés de donner un autre nom, encore valable aujourd’hui, celui de Royaume Uni (United Kingdom). Ainsi, ce problème s’acheva en faveur de la France.


RESUME DE LA LETTRE OUVERTE D’UNION DES MACEDONIENS DE LA DIASPORA
Les unions des Macédoniens de par le monde sont absolument d'accord avec la majorité écrasante du peuple grec et avec la diaspora grecque sur le fait que le nom final du F.Y.R.O.M. “l’ex-république Yougoslave de Macédoine” ne doit en aucun cas contenir le terme "Macédoine", ou les dérivés de ce terme, et naturellement non à l'appellation double (par exemple Nouvelle Macédoine, Macédoine du Nord…). Seul le peuple doit décider par référendum si le nom composé doit contenir le terme Macédoine, en espérant que cela n’arrive jamais.
Le terme Macédoine- MAKEDONIA appartient depuis des milliers d’années exclusivement à la Grèce (la Macédoine est une région de Grèce). Si par hasard le terme "Macédoine" était accepté comme nom de l'Etat précité, cela permettrait l'adoption des termes langue "macédonienne", église "macédonienne" et armée "macédonienne". Tout cela aurait des conséquences catastrophiques incalculables pour l'avenir de l’hellénisme. Comment la Grèce acceptera- t- elle de collaborer à l'OTAN alors que l'armée du F.Y.R.O.M. sera nommée armée "macédonienne", et ses soldats "macédoniens"?
Les critères de bon voisinage et de relations coalisées doivent prendre en compte le fait que les manuels scolaires du F.Y.R.O.M. doivent clairement exprimer que l'histoire des habitants du pays précité est slave et albanaise et n'a aucune relation avec l'histoire macédonienne ancienne. Il faut que soit interdite par la loi n'importe quelle mention dans les écoles, services publics et forces armées du F.Y.R.O.M., laissant entendre que la "Macédoine" est séparée et qu’une partie de celle-ci est habitée par des Grecs. Ces critères doivent être parfaitement indépendants du changement de nom du F.Y.R.O.M., il faut qu’il existe un engagement juridique avant toute perspective d’union européenne ou atlantique pour cet état. La Grèce ne doit jamais par sa signature approuver l’appropriation de l'histoire de notre Macédoine.
Le F.Y.R.O.M. utilise les investissements grecs sur son territoire comme moyen de pression à l’encontre de la Grèce.
Nous plaçons les politiques grecs devant leurs responsabilités. Le Parlement grec ne doit pas entériner n'importe quelle appellation, si celle - ci comprend le terme Macédoine ou ses dérivés.
Le peuple grec et la diaspora grecque ne deviendront ni participants, ni complices du renoncement du nom sacré et ancien de Macédoine au profit d’un Etat slavo- albanais qui n’existe que depuis quinze ans.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko