Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : AGENCE INFO TURQUE
le 12/11/2008 9:45:46

Le ministre turc a fait des éloges de la déportation des Grecs et Arméniens

Information de l’agence info turque ( http://www.info-turk.be ) basée en Belgique qui rapporte ce qui s’est passé à l’Ambassade de Turquie en Belgique à l’occasion de la réception donnée pour les 70 ans de la création de la République de Turquie.

Le ministre turc a fait des éloges de la déportation des Grecs et Arméniens

Cérémonie scandaleuse à l'Ambassade de Turquie:
(Info-Türk, 11 novembre 2008)
La cérémonie de commémoration organisée le 10 novembre à l'Ambassade de Turquie à l'occasion du 70ème anniversaire de la mort d'Atatürk, fondateur de la République turque, a été marquée d'un discours chauvin du Ministre de la défense nationale, Vecdi Gönül.

Lors de la cérémonie déroulée en présence de l'ambassadeur Fuat Tanlay, des attachés militaires et religieux, des représentants d'associations pro-gouvernementales et des hommes d'affaires turcs en Belgique ainsi que du représentant de la communauté turque de Chypre, le ministre turc de la défense nationale Vecdi Gönül a fait des éloges à la politique de déportation des Grecs et Arméniens de Turquie organisée au début de la République. Il a affirmé que la création d'une nation turque aurait été possible grâce à cette politique ordonnée par Atatürk.

Gönül se trouvait à Bruxelles à l'occasion d'une réunion des ministres de la défense nationale de l'Union européenne.

"Souvenez-vous, avant la république, Ankara était composée de quatre quartiers: Juifs, Musulmans, Arméniens et Grecs… Quand j'étais gouverneur à Izmir je me suis rendu compte que la Chambre du commerce d'Izmir n'avait été fondée que par des non musulmans. Il n'y avait aucun turc parmi eux." a-t-il dit.

Puis il a posé la question suivante: "Pourrait-il être possible de maintenir aujourd'hui le même état national si l'existence des Grecs dans la région d'Egée et des Arméniens dans plusieurs régions de la Turquie se poursuivait comme avant?"

En se référant à la résistance kurde en Anatolie du sud, le ministre a accusé les Grecs et les Arméniens en ces termes:

"Même aujourd'hui, ceux qui se considèrent victimes de cette politique de création d'une nation turque et plus particulièrement de la déportation font une contribution indéniable à ce qui se passe en Anatolie du sud."

Un poème haineux lu par l'ambassadeur
Lors de la même cérémonie, l'ambassadeur turc à Bruxelles, Fuat Tanlay, quant à lui, a fait la lecture d'un poème haineux en éloge au drapeau turc:

L'ornement rouge et blanc des cieux bleus…
La robe nuptiale de ma sœur,
L'ultime tenue du martyre,
Mon drapeau,
J'ai lu ta légende, j'écrirai ta légende.

Je creuserai la tombe de ce ceux qui ne te regardent pas avec mes yeux.
Je ruinerai le nid de l'oiseau qui vole sans te saluer.

Mon histoire, mon honneur, ma poésie, mon tout,
Choisis dans le monde n'importe où,
Où tu veux être fixé dessus,
Dis-le moi que je puisse te planter là!


Réactions aux propos du ministre dans les médias turcs
Le discours du ministre Gönül a été rapporté par plusieurs quotidiens avec les remarques suivantes:

"Propos étonnants du ministre: Si les Grecs et Arméniens restaient, nous pourrions jamais être un état national." (Aksam, 11 novembre 2008)
"Une question bizarre du ministre Gönül." (Hürriyet, 11 novembre 2008)
"Propos horrifiants du ministre Vecdi Gönül. Un "ittihatçi"* (unioniste) à Bruxelles. Si tu pense ainsi, ordonne une nouvelle déportation!" (Taraf, 11 novembre 2008)
"Le ministre, que veut-il dire?" (Star, 11 novembre 2008)
"Propos dangereux. Prof. Baskin Oran souhaite que les étrangers n'entendent pas ces paroles." (Vatan, 11 novembre 2008)

*) Le parti pour l'Union et le Progrès (Ittihat ve Terakki) qui a organisé le génocide et la déportation des Arméniens en 1915.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko