Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : LA VIE DU PATRIARCHE EN DANGER
le 21/12/2009 18:55:28

Le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, accuse la Turquie.
Il se sent crucifié tous les jours


C’est la première fois, depuis des siècles, qu’un chef spirituel historique de l’orthodoxie accuse la Turquie. Le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, a été interviewé par la chaîne de télévision américaine CBC pour l’émission « «60 minutes», il y a quelques mois.
Il y a trois jours, on avait annoncé que le 21 décembre 2009, son interview serait retransmise intégralement et, au même moment, quelques extraits ont été diffusés.


Le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier dénonce qu’en Turquie, il se sent crucifié tous les jours. Les Grecs et lui-même sont considérés comme des citoyens de deuxième catégorie et ne peuvent, en aucun cas, jouir de leurs droits complets en tant que citoyens turcs.
Lorsque le journaliste lui a demandé pour quelle raison il ne retournait pas en Grèce, il répondit : « Parce que nous aimons notre pays, nous y avons été engendrés et nous mourrons ici. Nous sentons que notre mission se trouve ici, en Turquie.On se demande donc pourquoi les autorités turques ne respectent pas notre histoire vieille de plus de dix-sept siècles ».

Les réactions des Turcs ont été assez nombreuses, parmi lesquelles, celle de M. Davutoglu, Ministre des Affaires étrangères : « L'histoire et les siècles en sont témoins, l'histoire de la Turquie et de la population turque repose sur la tolérance religieuse et, jusqu’ici, nous n’avons crucifié personne ! ». Le ton ironique du Ministre des Affaires Etrangères turc repose certainement sur l’histoire de la Turquie mais pas sur l’histoire de l’humanité !

LA VIE DU PATRIARCHE EN DANGER

Appel des Grecs de la Diaspora pour la protection de la vie du Patriarche

Les Grecs des Etats-Unis se sont immédiatement mobilisés, et par l’intermédiaire de Chypriotes connus comme Philippos Christofer, Panikos Papanikolaou, Nikos Mouyaris, Tassos Zambas et, avec bien sûr, l’aide de tous les autres, ont alerté les officiers du Président Obama pour la protection de notre Patriarche.

Aujourd’hui à Constantinople, vivent 2 500 Grecs. Vous pouvez lire : « La nuit de terreur de Constantinople 1955........2009 » . Cliquez ici

Vous pouvez lire aussi : « Le Patriarcat de Constantinople » et « 29 mai 1453, chute de Constantinople et de Sainte Sophie ». Cliquez ici

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko