Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : 3ème forum des philhellènes de France organisé à Marseille
le 17/11/2005 9:10:21

Message envoyé par madame Marietta Giannakou, ministre de l’éducation nationale et des cultes de Grèce, à l’occasion du 3ème forum des Associations philhellènes de France
(3ème forum des philhellènes de France organisé à Marseille le 11 et 12 novembre 2005)


MESSAGE

Il semble absolument normal d’organiser à Marseille le « Forum des Associations Philhellènes de France », et surtout le troisième de suite, après ceux de Bordeaux en 1999 et de Montpellier, en 2002, où 39 associations étaient représentées. De cette façon, le dialogue intellectuel, scientifique et culturel, qui a commencé au 6ème siècle avant J.-C., au temps où les Phocéens Grecs ont fondé cette ville (Marseille), continue d’exister depuis 2.600 ans.
Des circonstances historiques communes, des dangers et des péripéties anciennes et modernes, forment souvent un milieu politique et social homogène en ce qui concerne le trajet des deux peuples : des Français et des Grecs. A l’époque où nous nous trouvions nationalement isolés pendant 400 ans, quand la Grèce Orientale se trouvait dans l’obscurité, la France a accueilli l’esprit grec chaleureusement et elle lui a offert son hospitalité.

L’ambiance idéologique fertile, qui a donné naissance à la Marseillaise, a contribué, en même temps que les messages de liberté, d’égalité, de fraternité, de respect des Droits de l’Homme et de l’Etat Providence, à la préparation de la Renaissance Hellénique. Victor Hugo a ému et Eugène Delacroix a agité. Les Français Philhellènes ont influencé, en même temps que d’autres européens philhellènes, le cours de l’Histoire.
L’entrée récente de la Grèce dans la Francophonie, ne constitue que la confirmation de l’amitié grecque envers la France, ainsi que des relations étroites entre les deux pays et leurs peuples. La proposition d’introduire le Grec Ancien ainsi que le Grec Moderne comme 3ème langue d’option au Programme des écoles françaises, constitue une évolution intéressante, dans le cadre des échanges intellectuels et culturels continus entre la Grèce et la France.
La réussite de l’application pilote de l’enseignement du Grec Moderne au Collège et au Lycée Thiers, constitue un modèle positif ainsi qu’un point de départ pour l’application d’un programme semblable plus vaste.
La langue grecque, dans sa forme ancienne et actuelle, est porteuse et exprime des idées et des valeurs de la Civilisation Européenne et, dans un sens plus large, du monde Occidental.
D’ailleurs, malgré les différenciations et les nouvelles formulations, le célèbre point de vue de Paul Valéry sur les racines communes européennes, n’a pas vraiment été rejeté.
L’initiative du « Comité de Liaison des Associations Philhellènes de France » d’organiser le 3ème Forum, ayant essentiellement comme sujets l’introduction de la langue grecque au programme scolaire français, et, l’élargissement des contacts culturels avec la fondation du « Centre Culturel Hellénique » à Marseille est, par conséquent, très important. De même, la contribution des deux Associations de Marseille : «l’Union Hellénique» et la «Communauté Grecque», est également importante à ce propos.
Le Ministère de l’Education Nationale et des Cultes soutiendra cet effort avec tous les moyens dont il dispose, en faisant un dialogue continu et restant en contact avec le Ministère Français correspondant, les facteurs compétents et, bien sûr, avec les Communautés Grecques.
Marseille, avec son «passé grec», constitue un lieu d’hospitalité idéal pour les manifestations, qui ont l’ambition de rapprocher les Français et les Grecs par l’intermédiaire de l’Education et de la Civilisation.


Le message de Madame la Ministre
a été lu par la responsable de l’école grecque de Marseille,
Madame Ioanna MOUSSIKOUDI-HATTERER,
sur la photo aux côtés de
Monsieur le Consul Général de Grèce Pétros PANAYOTOPOULOS
lors du concert de clôture du forum à la bibliothèque de l’ALCAZAR
à Marseille, le samedi 12 novembre 2005,
concert sous l’égide du
Consulat Général de Grèce à Marseille.

Madame Ioanna MOUSSIKOUDI-HATTERER,
pendant le forum, a représenté Madame Irini KOKKINAKI ,
Conseiller d'Education auprès de l'Ambassade de Grèce en France et a aussi lu son message.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko