Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : ODYSSEAS ELYTIS
le 22/8/2011 17:31:25

L'année 2011 proclamée "Année Elytis"

Odysseas Elytis
L'année 2011 proclamée "Année Elytis"

Odysseas Elytis, est le pseudonyme d'Odysseas Alepoudhieis.
Il est né en 1911 à Héraklion (Crète). La famille, qui est venue à l'origine de Lesbos, s'est installée en 1914 à Athènes, où Elytis a commencé à étudier.
Il a cependant interrompu ses études pour se consacrer entièrement à ses intérêts littéraires et artistiques. Il s'est familiarisé avec le premier défenseur en Grèce du surréalisme, le poète Andreas Embirikos, qui est devenu son ami pour la vie.

En 1935, il a édité ses premières poésies dans Nea Grammata (Nouvelles Lettres) et a également participé - avec des collages - à la première exposition internationale surréaliste la même année à Athènes. En 1936 et 1937, dans Makedhonikes Imeres (Journées de Macédoine) il a édité une collection de poèmes sous le titre Prosanato lizmos (Orientations) qui sera publiée en 1939 en librairie sous le titre I klepsídhres tou ahnóstou (Sablier de l'Inconnu), suivi en 1943 par Ilios o protos (Soleil le Premier).
Des expériences profondément vécues se retrouvent dans l'oeuvre qui a rendu Elytis célèbre comme un des poètes les plus proéminents de la résistance et du combat grecs pour la liberté: Ásma iroikó ke pénthimo yia ton haméno anthipolohaghó tis Alvanías (Chant héroïque et élégiaque pour le Second Lieutenant perdu de la Campagne d'Albanie ), en 1945.

Après la guerre, Elytis a été chargé de plusieurs attributions publiques (entre autre, il a été à la tête des programmes de radio) et, hormis des critiques littéraires et d'art, il a édité très peu pendant plus de dix ans.
L'oeuvre commencée en 1948, Axion Esti ( Il est digne), parut seulement en 1959. Les années 1948-52, il les a passés à Paris et en voyages. Il est devenu un proche d'auteurs comme Breton, Eluard, Char, Jouve et Michaux et d'artistes tels que Matisse, Picasso et Giacometti. Le cycle poétique Axion Esti (avec des mots introductifs de la liturgie Gréco-Orthodoxe) est reconnu comme la plus grande oeuvre d'Elytis. Elle a été traduite en plusieurs langues et a obtenu en 1960 le prix national de poésie . En 1964, Mikis Theodorakis l'a mise en musique.
Parmi ses travaux plus récents - dans plusieurs cas illustrés par l'auteur lui-même ou ses amis de Picasso, Matisse, Ghika, Tsarouchis et d'autres - on peut mentionner: Exi ke miá típsis yia ton uranó (Six et un remords pour le Ciel) en 1960, O ílios o iliátoras (Le Soleil Souverain) et To Monoghramma (Monogrammes), tous deux en 1971, Ta ro tou érota (Le Rho d'Eros) en 1972, Villa Natacha en 1973, Maria Neféli en 1979, et une collection d'essais à la touche personnelle Anihtá hártia (Livre ouvert) en 1974.
Odysseas Elytis a obtenu, en 1979, le Prix Nobel de Littérature. Il est décédé en 1996.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko