Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


ASSOCIATIONS- ΣΥΛΛΟΓΟΙ
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 19/9/2014 14:36:55

CHYPRE : La Turquie a activé déjà le plan B

Il est bien évident qu’Athènes et Nicosie souhaitent ardemment que les pourparlers conduisent à une solution du problème de Chypre. Sauf que pour jouer le tango il faut être deux. D’autant que Erdogan a choisi le rock et solitaire !
Quand le premier ministre grec au sommet de l’OTAN a répondu au président turc par rapport à l’allusion faite par ce dernier à « deux Etats » pour Chypre en répliquant que « dans ce cas nous avons un problème », il n’avait pas sans doute en tête qu’Erdogan avait déjà activé le « plan b » ! Plan qui a pour but le statu quo comme la solution ! Pas seulement deux Etats ( et si au moins il s’agissait d’Etats fédéraux comme la partie grecque les conçoit ?). Lesquels Etats, si nous ne voulons pas se moquer de nous-mêmes, sont prévus dans le « communiqué commun » de février 2014 que Nicosie a cosigné dans le cadre de la structure « bizonale bi- communautaire ». Il ne faut pas l’oublier, comme il ne faut pas non plus oublier la lettre du président de la république de Chypre à Erdogan, avec comme postier le ministre grecque des affaires étrangères, et dont le président turc a fait semblant d’ignorer l’existence! En quelque sorte Erdogan nous a craché sur la figure ! Et ne nous soyons pas surpris, c’est cela la vérité. Vérité qui dans la phase actuelle s’exprime et se traduit par des objectifs qu’Ankara réalise. Objectifs qui ont deux principales composantes :
1) La Promotion au niveau international de l’Etat-monstre de la partie occupée de Chypre avec comme objectif sa reconnaissance comme pour Taiwan en même temps qu’un travail méthodique consistant à sous qualifier la République de Chypre et à la présenter comme « déclinante » …comme d’ailleurs l’exprime le texte d’ Ankara imposé à l’UE pendant la présidence grecque !
2) L’accélération de la colonisation avec changement de la démographie, d’abord dans la partie occupée où les chypriotes turcs sont devenus minorité avec l’arrivé massive des colons ( « importés » comme ils les appellent eux-mêmes) et ensuite sur l’ensemble de Chypre la réussite du renversement des majorités actuelles pour obtenir l’égalité de deux parties !
Les deux composantes consistent à mettre le couteau sur la gorge des Grecs de Chypre et à les déraciner de leur propre géographie. Cela nous amènerait au scenario classique des sultans de faire fuir des populations non turques comme pour Alexandrette (Hattai) en Syrie (…pour ne pas rappeler ici les génocides perpétrées lors de l’effondrement de l’empire ottoman et la création du nouvel Etat turc « homogène »…)
Et pour montrer que cela ne relève pas du fantasme Erdogan lui-même lors de sa visite illégale dans la partie occupée de Chypre (territoire européen de surcroit) a invité les « partis politiques à ne pas entraver l’accord massif de nationalité aux ressortissants turcs qui s’installent dans la « fille- patrie » ». Il a par ailleurs annoncé l’arrivée organisée des hommes d’affaires turcs pour des projets d’investissement sur Chypre nord!
La colonisation est considérée suivant l’article 49 de la convention de Genève crime contre l’Humanité. Pour empêcher l’absence d’issue des pourparlers, la République de Chypre évite de porter plainte contre la Turquie dans des organisations internationales pour cette colonisation..
Sauf que c’est la seule façon d’éviter des catastrophes qui inéluctablement viendront se produire et que même dans le cas d’une possible « solution », il s’agira d’une alliance des grecs de Chypre avec une communauté turque génétiquement modifiée!
Une conception d’annexion de la moitié de Chypre, cet Etat-monstre que la Turquie considère comme un pont stratégique pour imposer son influence et son rôle à cette géographie si critique !


Cléopâtre MAKRIDOU-ROBINET

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko