Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


ASSOCIATIONS- ΣΥΛΛΟΓΟΙ
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 7/10/2014 17:22:14

Chypre, les négociations intercommunautaires suspendues à cause des menaces turques

Le Conseil des chefs de partis politiques (le Conseil national) a approuvé une proposition du président de la République de Chypre Nicos Anastasiades de suspendre ses rencontres ainsi que les rencontres du négociateur chypriote grec avec la partie chypriote turque. C’est ce que le porte-parole du gouvernement Nikos Christodoulides a annoncé après une réunion du Conseil, ce mardi 7 octobre au Palais présidentiel.

Christodoulides a noté que «le président de la République a informé les dirigeants des partis parlementaires sur les derniers développements de la question chypriote, les provocations récentes de la Turquie et les représentations que le gouvernement a fait et continuera de faire aussi bien au niveau diplomatique que politique ».
D’autre part, le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour Chypre Espen Barth Eide est arrivé mardi après-midi sur l'île et devrait avoir le mercredi des réunions séparées avec le président Anastasiades et le dirigeant chypriote turc Dervis Eroglu.
Le porte-parole du gouvernement a déclaré à la presse que le Conseil « condamne à l'unanimité et dénonce l'activité agressive turque dans la zone économique exclusive (ZEE) de la République de Chypre », ajoutant que les actes de la Turquie constituent une violation flagrante des droits souverains de la République de Chypre et de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Parallèlement ces actes mettent en péril la sécurité, la stabilité et la paix dans la région.
Il a déclaré également que le Conseil fait appel à la communauté européenne et internationale pour réagir et répondre au comportement provocateur de la Turquie. Il a ajouté que la République de Chypre continuera à exercer ses droits souverains dans sa zone économique exclusive.
Christodoulides a également déclaré que le Conseil sera tenu au courant des développements et que le président a exprimé sa satisfaction avec le sens élevé de responsabilité et le climat de consensus qui a prévalu lors de la réunion.
Répondant à une question, Christodoulides a déclaré que «nous avons été dès le premier instant en contact permanent avec la société italienne ENI », qui procède actuellement à un forage exploratoire dans la zone économique exclusive de la République de Chypre. « Nous sommes en contact permanent afin de coordonner nos actions », a-t-il noté et a assuré que les activités de la Société continuent normalement.
Répondant à une autre question relative à la suspension des négociations avec la partie chypriote turque, Christodoulides a précisé : « Il est clair que les actions turques ne laissent pas d'autre choix à la République de Chypre. »
Il a déclaré que le président Anastasiades a informé les chefs des partis parlementaires sur les projets du gouvernement et des mesures ont été étudiées- en particulier des mesures légales - ajoutant que dès qu'une décision sera prise, elle sera annoncée.

Répondant à une autre question, Christodoulides a déclaré que le président Anastasiades a eu depuis hier des entretiens téléphoniques avec des dirigeants européens et autres, ajoutant qu'il aura aussi de telles entretiens aujourd'hui, afin de les tenir informés de la situation.
Il faut rappeler qu’actuellement le consortium ENI-GOGAS procède à un forage exploratoire dans la parcelle No 9 de la zone économique exclusive de Chypre (après signature des contrats adéquats avec le gouvernement chypriote) à la recherche d’hydrocarbures. La Turquie a déclaré son intention de procéder illégalement à des recherches sismiques et des prospections précisément dans la ZEE de Chypre, dans la région du forage en cours.


Charalambos Petinos, historien / écrivain
Texte d’après une dépêche de l’Agence de Presse de Chypre



Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko