Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


ASSOCIATIONS- ΣΥΛΛΟΓΟΙ
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 22/11/2016 17:49:23

Chypre, négociations intensives au Mont Pèlerin (Suisse) : « La position de la partie chypriote turque conduit à l’impasse »

Chypre, négociations intensives au Mont Pèlerin (Suisse) : « La position de la partie chypriote turque conduit à l’impasse »
Selon l’Agence France Presse , les négociations intensives entre le président de la République de Chypre Nicos Anastasiades et le leader de la communauté chypriote turque Mustafa Akinci, qui négocient depuis mai 2015, et qui étaient réunis depuis dimanche dernier dans un grand hôtel sur le Mont Pèlerin, sur les hauteurs du lac Léman, sont dans l’impasse.
Toujours selon l’AFP, l’ONU a annoncé mardi 22 novembre que les négociateurs ne sont pas parvenus à un accord sur la question territoriale. L’Agence cite le porte-parole de l'ONU à Chypre, Aleem Siddique : « Malgré leurs efforts, ils n'ont pas été en mesure de réaliser les convergences nécessaires sur les critères d'ajustement territorial qui auraient ouvert la voie à la dernière phase des pourparlers. »
Le porte-parole du gouvernement de Chypre, Monsieur Nikos Christodoulides, a précisé dans une déclaration à la presse que « ce n’est pas une bonne nuit pour notre pays, nous ne sommes pas heureux du tout et nous regrettons sincèrement qu’à cause de la position de la partie turque, il a été impossible de conclure un processus prometteur, qui jusqu’à aujourd’hui, à travers une négociation productive, a mené à des développements très positifs pour l’ensemble du peuple chypriote, Chypriotes grecs et Chypriotes turcs » . Monsieur Christodoulides a réaffirmé l’engagement du gouvernement chypriote de poursuivre ses efforts pour arriver à la réunification de Chypre, mettant un terme à l’occupation turque illégale depuis plus de 42 ans, du nord de l’île.
Selon des informations proches des négociations, deux principaux points bloquent les discussions : les différends territoriaux, étroitement liés à la question des propriétés, et la question des « garanties », la partie turque souhaitant mener le sujet du territoire à une conférence multipartite et procéder à une sorte de marchandage avec les questions de la sécurité et des garanties.
Rappelons enfin, que pour arriver à une solution du problème chypriote il est nécessaire que la Turquie, pays occupant le nord de Chypre, coopère et passe des paroles aux actes ; il ne suffit pas de déclarer urbi et orbi être favorable à une solution, il faut accompagner ces déclarations d’actes concrets…
Chypre est divisée depuis 1974, lorsque la Turquie a envahi la partie nord de cette île méditerranéenne prétextant venir pour protéger les Chypriotes turcs. Depuis cette date et malgré des nombreuses condamnations de la part de la communauté internationale, la Turquie continue à occuper ce territoire chypriote, a procédé à un nettoyage ethnique, a amené plus environ 200 000 colons turcs en lieu et place des Chypriotes grecs expulsés par la force, a installé un « Etat » fantoche dans ce territoire, territoire qu’elle maintient sous sa botte avec 45 000 soldats d’occupation…la liste est longue de méfaits de la Turquie à Chypre…

Charalambos Petinos, écrivain
1 Dépêche de l’AFP du 22 novembre 2016, reprise par Le Temps et Le Parisien du 22 novembre 2016.
2 Cyprus News Agency (traduction non-officielle)


Printer Friendly Page Envoyer  un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko