Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
EIΣTE YΠEP THΣ ΨHΦOY TΩN EΛΛHNΩN APO TO EΞΩTEPIKO? - ETES-VOUS EN FAVEUR DU VOTE DES GRECS DE L'ETRANGER?
Ναι - Oui
Οχι - Non
Αδιάφορο ... Indifférent...
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 2/6/2019 16:10:50

Rapport annuel de la Commission de l’Union européenne sur la candidature turque. Ferme condamnation des actes illégaux de la Turquie dans la zone économique exclusive de Chypre

La Commission européenne appelle la Turquie à s'abstenir d'actes illégaux dans la zone économique exclusive de Chypre, souligne l'importance de la coopération turque pour la résolution du problème chypriote et rappelle la totale solidarité avec la République de Chypre dans le rapport annuel sur les progrès de la Turquie dans les négociations d’adhésion à l’UE. Ce rapport a été approuvé par la Commission et transmis au Conseil qui assure le suivi.
Il est encore précisé que l’Union européenne n’envisage pas l’ouverture de nouveaux chapitres de négociation ni la révision de l’Union douanière qu’elle a avec la Turquie, appelant cette dernière à remplir ses obligations de normaliser ses relations avec la République de Chypre.
La Commission rappelle, en outre, la déclaration du Conseil européen de mars 2018 condamnant fermement la poursuite des activités illégales de la Turquie dans la Méditerranée orientale et en mer Égée. Elle rappelle également l'obligation de la Turquie de respecter le droit international et les relations de bon voisinage. A cette occasion le Conseil a appelé la Turquie à respecter le droit souverain de Chypre d'explorer et d'exploiter ses ressources naturelles conformément au droit européen et international. Également, en mars 2019, l'UE a appelé la Turquie à s'abstenir de tout acte illégal de ce type, précisant qu’elle répondrait de manière appropriée et en toute solidarité avec Chypre.
La Commission européenne rappelle aussi dans son rapport que la Turquie refuse toujours d’appliquer l’union douanière à Chypre.
Plus précisément, le paragraphe consacré aux actions illégales dans la CEE stipule : « Les actions et les déclarations de la Turquie ont continué de défier le droit de la République de Chypre d'exploiter les ressources en hydrocarbures dans sa zone économique exclusive. En février 2018, la Turquie a entrepris des manœuvres répétées de navires de guerre afin de bloquer les opérations de forage d'un navire sous contrat avec une société italienne, mandatée par Chypre, qui a entraîné l'avortement des activités de forage prévues. En mai 2019, la Turquie a envoyé une plate-forme de forage accompagnée de navires militaires dans la zone économique exclusive de la République de Chypre, aggravant ainsi les tensions. L'UE a appelé la Turquie à respecter les droits souverains de Chypre à explorer et à exploiter ses ressources naturelles conformément à l'acquis de l'UE et au droit international, y compris la convention des Nations unies sur le droit de la mer. »

Charalambos Petinos
Historien, écrivain
Dernier ouvrage paru sur ce thème : Chypre face au néo-ottomanisme de la Turquie d’Erdogan, SIGEST, novembre 2017.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko