Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


ASSOCIATIONS- ΣΥΛΛΟΓΟΙ
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 18/10/2020 15:03:16

"Elections" dans la partie occupée de Chypre "Qui vous protégera de la Turquie ?"

Par Charalambos Petinos, historien et écrivain

En parcourant ce dimanche matin mes archives à la recherche de références sur les « élections » dans la partie occupée de Chypre (les « présidentielles » ont lieu aujourd’hui 18 octobre 2020), je suis tombé par hasard, sur un article *1 d’un journaliste chypriote turc. Merci la sérendipité !

Cet article du journaliste chypriote turc, Sener Levent, un homme progressiste, ouvert et tolérant, bref, un humaniste, a été publié il y a trois ans.

Comme le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est engagé personnellement dans la campagne électorale (de la partie occupée de Chypre) en soutenant un candidat national-islamiste (son alter ego, quoi), je me suis permis de faire traduire ce texte et de vous le communiquer, car il est d’actualité et il n’a rien perdu de sa pertinence.

Il est destiné particulièrement à tous ceux qui se font des illusions sur les intentions de la Turquie du national-islamiste Erdogan et en particulier aux Chypriotes turcs qui soutiennent la politique chypriote du président turc.

Nous constatons, avec Levent, que la vérité est parfois amère…

Inutile de préciser que Sener Levent a essuyé de nombreuses fois, l’ire du sultan et aspirant calife d’Ankara et qu’il a subi de nombreux procès intentés par le président turc ou ses sbires.

Qui nous protégera de la Turquie ?, est le titre de l’article de Sener Levent :
« Nous avons commis tellement de crimes que nous craignons la punition un jour. On a tué. On a bombardé. On a pillé. Nous avons pris la moitié de leur patrie aux Chypriotes grecs par la violence des armes. Grâce à notre supériorité militaire nous nous sommes moqués d’eux, par-dessus le marché. Nous avons provoqué la haine dans le cœur de chaque Chypriote grec avec le drapeau que nous avons peint à flanc de montagne .*2 (…) Vous vivez dans la crainte malgré le fait que vous avez maintenant créé des frontières, vous avez rempli la région occupée avec plus de population*3 que le sud et vous avez formé aux armes à feu tout le monde, jeunes et vieux. Vous voulez des garants. S'il n'y a pas de garant, vous ne voulez pas de solution .*4 (…) Vous êtes tous dans les bras de la Turquie. En fait, de quelle Turquie parle-t-on ? [Une Turquie] agressive et qui souhaite instaure la charia ! Elle seule peut protéger le butin que vous avez pris ?*5
Il est certain que vous ne comprenez toujours pas que le vrai danger vient du nord, pas du sud*6 . Vous n'avez pas réussi à conclure un accord sans demander plus que ce qui vous revient. Je comprends, la Turquie vous protégera des Chypriotes grecs. Mais alors, qui vous protégera de Turquie ? »

En extrapolant juste un peu, nous pouvons posez la même question aux Azéris, que celle posée par Sener Levent aux Chypriotes turcs. Les Azéris pensent que leur « ami » Erdogan est là, à leur côté, dans leur agression contre les Arméniens d’Arménie de l’Artsakh.

S’il a envoyé ses conseillers militaires (et très probablement des unités d’élite), son aviation et ses mercenaires islamistes syriens et autres, combattre aux côtés des Azéris, c’est qu’il a autre chose en tête et ce n’est surement pas son amour pour Aliev.

Il me semble que l’Azerbaïdjan a beaucoup de pétrole et de gaz naturel…

Il me semble aussi que Recep Tayyip Erdogan veut recréer l’Empire ottoman qu’il rêve, bien évidemment, de diriger. Jusqu’à aujourd’hui tous ceux parmi ses « amis » qui ont semblé lui faire de l’ombre ont connu, soit en prison, soit un placard doré ou pas, soit l’exile : Davutoglu, Gul, Gulen, etc, la liste est longue…

Il me semble, enfin, que les Ouigours et par conséquent, la Chine, sont dans le viseur de l’erdoganisme…

La mégalomanie n’a pas de limites, chez Erdogan. En a-t-il les moyens ?

Le piétinement des azéro-turcs dans les montagnes de l’Artsakh, devant le courage des Arméniens, moins bien équipés et moins nombreux, vient contredire les déclarations belliqueuses et triomphantes du tandem Aliev - Erdogan…


*1 Publié dans le quotidien O Politis du 17 octobre 2017.
*2 Il s’agit d’un drapeau turc gigantesque construit à flanc de montagne sur le Pendadaktylos occupé, avec l’inscription en dessous du drapeau : « Ne mutlu turkum diyene », qui veut dire : « Le bonheur de pouvoir se dire turc », c’est-à-dire le bonheur d’être turc.
*3 Il s’agit d’une ingénierie démographique appliquée par la Turquie : elle a amené en lieu et place des Chypriotes grecs, chassés par la force, des colons turcs, qui actuellement sont deux fois plus nombreux que les Chypriotes turcs, dans la partie occupée de l’île.
Sener Levent s’adresse aux Chypriotes turcs, dont la frange nationaliste souhaite que la Turquie soit garant de toute solution chypriote et éventuelle réunification du pays, ce que les Chypriotes grecs rejettent, car cela donnerait les clefs de la sécurité et de l’indépendance de Chypre à la Turquie.
*5 Les propriétés des Chypriotes grecs laissés au nord et données aux Chypriotes turcs et colons turcs après l’invasion de 1974.
*6 Sener Levent explique aux Chypriotes turcs que le vrai danger vient de la Turquie et pas des Chypriotes grecs.


Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko