Περιεχόμενα
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
ACROPOLIS Revue Hellénique : Articles parus dans le numéro 87,mai-juin 2005
le 24/5/2005 15:37:27

Le 29 mai une date de sinistre mémoire celle de la chute de Constantinople

Par Georges FOTIADES


Lors de sa venue à Marseille le dimanche 14 novembre 2004 à l’occasion de la Cité de la réussite J.C. plaideur infatigable de la cause de l’entrée de la Turquie dans l’ Europe a prononcé dans la cité phocéenne fondée par des grecs d’Asie Mineure une phrase qui a eu un échos immédiat sur la terre anatolienne.
Il a déclaré « nous sommes tous des enfants de Byzance »
Cette phrase a été reprise dans l’émission diffusée le 7 décembre 2004 sur ARTE et intitulée « l’Europe face à la Turquie. ».

Un débat était organisé sur le sujet. Un journaliste turc et une universitaire turque renforcés par un polonais tous trois chauds partisans de l’entrée de la Turquie dans l’Europe faisaient face à Mme Sylvie GOULARD, auteur de l’ouvrage « le Grand Turc et la République de Venise. ». C’est ce qu’on appelle un débat équilibré : trois d’un côté et un de l ‘autre.
Mme Nilüfer NARLI a déclaré au cours de cette émission :


« La Turquie partage beaucoup de valeurs avec l’Europe dans le domaine de la culture politique et de la culture en général. On peut considérer que l’empire ottoman est une sorte de continuation de l’empire byzantin sous d’autres formes et comme le disait Jacques CHIRAC nous sommes tous des enfants de Byzance. »


Le 29 mai 1453 Constantinople tombait et connut pendant trois jours et trois nuits de pillage et de carnage qui firent 4.000 morts. Leur sang servit à maculer les murs de Sainte Sophie. Peut on reconnaître au successeur du prédateur le titre d’héritier de sa victime? A-t-on le droit de ré-écrire l’histoire ?

Le 29 mai 2005 soit 552 ans après ce jour funeste les électeurs français seront appelés aux urnes. A une exception près personne n’a fait le rapprochement.

Qui a dit que les peuples ont la mémoire courte ?


photo : L'église de SAINTE SOPHIE, qui,le 29 mai 1453 est tombée entre les mains des occupants. En construisant des minarets, ils la transforment en mosquée. Aujourd'hui, Sainte Sophie n'est plus un lieu de culte mais un mosquée-musée.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko