Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
CHYPRE : ΚΥΠΡΟΣ
le 25/7/2008 14:34:25

34ème anniversaire de l’invasion turque à Chypre. Provocations et intransigeance

AMBASSADE DE CHYPRE A FRANCE

ΚΥΠΡΙΑΚΗ ΠΡΕΣΒΕΙΑ ΓΑΛΛΙΑΣ


34ème anniversaire de l’invasion turque à Chypre.
Provocations et intransigeance


Le Premier Ministre turc, Monsieur Erdogan, accompagné de onze Ministres de son Gouvernement, a effectué une visite illégale dans la partie occupée de Chypre entre les 18 et 20 juillet. Cette visite, qui avait pour objectif de marquer le 34ème anniversaire de l’invasion et occupation de la partie nord de Chypre par l’armée turque, a donné lieu à des déclarations et actes prouvant la poursuite, voire le durcissement, de la position turque sur Chypre, au moment même où les efforts s’intensifient pour préparer le terrain à des négociations directes entre les deux communautés chypriotes, visant à résoudre le problème de l’île.

En effet, lors de son séjour dans la partie occupée de Chypre, Monsieur Erdogan a déclaré qu’il soutenait la création ex nihilo, « d’un nouveau partenariat à Chypre, fondé sur l’existence de deux peuples et de deux états égaux dans l’île ».

Dans le même temps, le Président turc Monsieur Gül, dans un message au leader de la communauté chypriote turque, Monsieur Mehmet Ali Talat, réitère les mêmes souhaits en déclarant : « il existe deux nations politiquement égales, deux démocraties et deux états à Chypre ».

Malheureusement, le leader de la communauté chypriote turque a endossé ces positions extrêmes et maximalistes.

La position du leadership turc est, sans doute, à mettre aussi en rapport avec les difficultés du parti au pouvoir en Turquie et de son besoin de donner des gages à l’armée turque et aux généraux.

De plus, ces positions qui sont contraires aux résolutions des Nations Unies sur Chypre, sont exprimées au moment où le processus de préparation du terrain des négociations directes entre les leaders des deux communautés bat son plein. Le Président de la République de Chypre Monsieur Dimitris Christofias a d’ailleurs déclaré à ce propos que la visite illégale de Monsieur Erdogan et ses déclarations ainsi que celles du Président Gül, n’étaient pas de nature à contribuer à l’amélioration du climat sur l’île, afin que le processus entamé aboutisse à une solution juste et viable, basée sur la création d’un Etat fédéral bicommunautaire et bizonal à Chypre, dans lequel les droits de l’homme et les libertés fondamentales seront respectés.

Il est à rappeler que dès son élection en février dernier, le Président de la République de Chypre Monsieur Christofias a exprimé le souhait de rencontrer le leader de la communauté chypriote turque Monsieur Talat afin d’avance dans le processus de solution du problème chypriote. Trois rencontres ont eu lieu depuis le 21 mars et une quatrième est prévue pour le 25 de ce mois pour évaluer les progrès réalisés par les groupes de travail et les commissions, afin de déterminer quand et dans quelles conditions les négociations directes seraient susceptibles de commencer.


Charalambos PETINOS
Conseiller de Presse
Ambassade de Chypre
Paris

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko