Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : ECRITURE LA PLUS ANCIENNE
le 6/8/2010 17:59:11

Elle est grecque, l'écriture la plus ancienne

Elle est grecque, l'écriture la plus ancienne
Alphabet grec en usage en 6000 avant Jésus Christ


D’après un article de Koubalakis pour la revue « flambeau »
On a trouvé une céramique datant de 5500-6000 avant Jésus Christ sur l'îlot Gioura des Sporades du nord, qui porte une écriture grecque alphabétique, où sont distingués, de façon presque similaire aux lettres de l’alphabet grec classique, les éléments [A], [Y], [D]. Cette découverte prouve, que l'alphabet grec est plus ancien que les écritures linéaires grecques. De cette manière, la fausse théorie selon laquelle l’alphabet grec provient de l’alphabet phénicien (les phéniciens sont apparus dans l’histoire aux alentours de 1150 avant Jésus Christ), est rejetée de façon définitive. L’alphabet découvert sur la céramique de Gioura précède donc de 4500-5000 ans l’apparition des phéniciens.
Après la découverte de la plaque en bois à Dispilio de Kastoria (il a été daté comme on le sait aux alentours de 5300 avant Jésus Christ), une nouvelle découverte impressionnante vient à la lumière, qui concerne aussi cette écriture préhistorique de l'espace helladique.
Sur l’îlot désert de Gioura, des Sporades du Nord (à 20 milles de Alonisou), dans la “Grotte du Cyclope”, des chantiers de fouilles ont mis au jour des débris de céramiques (coquillages), des vases “écrits”, à la surface desquels ont été définis des symboles absolument identiques aux lettres de l'alphabet grec classique.
Ces coquillages sont datés de 6000-5500 avant Jésus Christ.
Les fouilles de cette grotte ont été effectuées par l'archéologue Adamantios Sampson en 1992, qui dit nous le citons : « en dehors des céramiques datant du Néolithique récent, nous avons découvert des débris de qualité exceptionnelle de vases écrits, qui sont datés de la fin de la plus ancienne époque Néolithique et du début du moyen Néolithique ». La datation a été réalisée par le Carbone radioactif et a donné une fourchette allant de 6445-6375 avant Jésus- Christ.
La photographie d'un des coquillages écrits a été publiée par le journal "Αδέσμευτος Τύπος" le 13 février 1997, avec pour titre : «Elle est grecque, l'écriture la plus ancienne». A la surface du coquillage se distinguent clairement les lettres (par série) [A], [Y], [D], qui composent la racine du mot «[AYDI]» (discours, voix), qui se rencontre pour la première fois dans la «théogonie» mais aussi dans l’ «Iliade». Dans la même publication, A. Sampson confirme, qu’ « il s'agit de symboles d'écriture qui constituent une énergie consciente de celui qui les a écrits » et il se réserve pour une communication scientifique globale.
Il vaut la peine de signaler que seule une petite partie de la grotte a été fouillée jusqu’à aujourd'hui. Des découvertes analogues vont probablement se produire dans un avenir proche. Nous aurons ainsi une approche globale de ce type d’écriture archaïque, dont les symboles sont rigoureusement identiques avec les symboles contemporains. Cette découverte d’une importance capitale justifie la place historique et linguistique de l’évolution concomitante de la langue grecque et de l'écriture grecque (alphabet). De cette manière, les théories au sujet de l’invention de l’alphabet par les Phéniciens ou les Anatoliens sont pulvérisées.

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko