Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : ORDINATEUR DATANT DE PLUS DE 2000 ANS
le 8/8/2010 18:48:13

« Ordinateur » datant de plus de 2000 ans.

calculateur avec mécanisme



Instrument que l’on peut voir dans le musée d’Antikythira

«Rien de tel n’est conservé nulle part ailleurs» dit le Pr Derek de Solla Price, de l’Université de Yale, au sujet d’un instrument qui appartient à notre musée archéologique national sous la référence de : mécanisme – Antikythiron no 15087.
Il a été trouvé totalement par hasard. Il y a 2000 ans, un cargo, parti de Délos ou d’une région du Moyen Orient et qui se dirigeait vers Rome rencontra une tempête au large du Péloponnèse et fit naufrage entre les îles de Kythira et d’Antikythira, à une profondeur de 50 m, et à 25 m du lieu dit Potamos (Antikythiros). Au début du 20ème siècle, au même endroit, un bateau pêcheur d’éponges, originaire de l’île de Symi, et qui revenait des côtes d’Afrique du Nord, rencontre lui aussi une tempête, et va se mettre à l’abri exactement au-dessus du bateau naufragé il y a 2000 ans. Quand la mer a été calme, ils ont plongé pour pêcher les éponges. Mais en guise d’éponges, ils sont tombés sur l’épave d’un bateau qui était rongé par la mer. Ils sont allés prévenir les autorités. D’administration en administration, l’histoire est arrivée jusqu’au service responsable des objets engloutis. On envoya immédiatement le transporteur Mykali, avec un équipage dix plongeurs et spécialistes, avec à leur tête le Ministre de l’Education de l’époque, Spyridon Stais, qui était lui-même archéologue. C’est au bout de longs mois et avec beaucoup de difficultés (nous sommes en 1901), que l’épave du Ier siècle a été extraite de la mer.
Le bateau contenait des objets grecs, qui provenaient du butin de l’armée de Scylla : précieux objets, sculptures en marbre, objets en cuivre ou en terre cuite, qui ont enrichi le trésor du Musée d’Antikythira. On a retrouvé en particulier une superbe statue en cuivre, «l’éphèbe de Anthikyra», dont les yeux sont très expressifs, ainsi qu’une autre statue, « le philosophe d’Antikythira », qui est un portrait très réaliste.
Ils trouvèrent aussi un petit objet, qui ressemblait à un rocher rongé par la mer. L’objet, exposé brusquement au soleil, sécha et son enveloppe se brisa, laissant découvrir un assemblage de rouages et de pignons. C’était à coup sûr un mécanisme, mais que représentait-il ?
Les scientifiques l’ont étudié pendant cinquante ans et ont conclu tout d’abord qu’il s’agissait d’un astrolabe, instrument d’astronomie servant à la navigation.
En 1953, le Pr Price, demanda au Directeur du Musée Archéologique une série de photos de ce mécanisme et avança un peu les recherches.
En 1971, il se procura des radiographies des différentes pièces de l’instrument.
Au dernier moment, on a retrouvé un autre morceau de l’appareil, qui était le seul à comporter un mécanisme dans son entier, avec tous ses rouages. Après une étude approfondie des différents éléments, avec des techniques spécifiques, Price conclut qu’il s’agissait d’un appareil de calcul calendaire mécanique, qui découpait le temps en se basant sur les monts du soleil et de la lune et sur les mouvements de ces corps célestes entre eux (éclipses) et sur les mouvements des autres planètes connues alors.
En 1990, on pratiquait de nouvelles radios (rayons X) dans le but d’étudier l’ordonnancement des différents rouages.
En 1991, il y eut cette fois un scanner pratiqué par le Pr australien AL. Bromley et l’ingénieur anglais M. Wright. Une équipe grecque et anglaise a pratiqué une série de radiographies afin d’obtenir une image plus fine en trois dimensions qui peut désormais soutenir que les calculateurs mécaniques sont une découverte récente.
Le calculateur d’Antikythira est le témoin que la Grèce a été en avance de plusieurs siècles en ce qui concerne les calculateurs, grâce à l’intelligence des Anciens Grecs, ce don de Dieu que nos ancêtres nommaient « Le Dieu Inconnu ».

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko