Περιεχόμενα
Sondage-Δημοσκόπηση
EIΣTE YΠEP THΣ ΨHΦOY TΩN EΛΛHNΩN APO TO EΞΩTEPIKO? - ETES-VOUS EN FAVEUR DU VOTE DES GRECS DE L'ETRANGER?
Ναι - Oui
Οχι - Non
Αδιάφορο ... Indifférent...
Diaspora Grecque en France
Liens avec la Grèce et Chypre


Διάφορα Κείμενα-Textes divers
RESUMES-(cliquez) : HOMMAGE A JACQUELINE DE ROMILLY
le 30/1/2011 16:57:09

Hommage sincère et émouvant à Jacqueline de Romilly du collège de Magny-le-Hongre


Hommage sincère et émouvant à Jacqueline de Romilly helléniste éponyme du collège de Magny-le-Hongre

Jacqueline de Romilly (1913-2010) s’est éteinte le 18 décembre 2010. Le collège de Magny le Hongre - qui porte son nom -, souhaitait rendre hommage à cette grande dame du XXe siècle et a organisé une riche cérémonie pleine de sens, à l’image de la vie de la célèbre académicienne !

Tout le collège s’est en effet mobilisé, en ce mardi 18 janvier 2011, pour célébrer l’helléniste éponyme qui a consacré sa vie au grec ancien, par sa traduction et son enseignement (cf sa biographie sur le site de l’Académie Française).

M. Meunier, le Principal, a su réunir toute son équipe pour honorer sa mémoire, selon un programme tout à la fois original, riche et symbolique.

Dès le matin en effet, les professeurs sont invités à évoquer avec leurs élèves la vie extraordinaire, les passions et les écrits de Jacqueline de Romilly puis à observer une minute de silence.
Mais les temps forts de la journée sont placés l’après-midi, avec la présence dans l’établissement de nombreuses personnalités qui assistent aux différents cours et activités proposés à cette occasion par les enseignants, - des moments particuliers qu’aurait appréciés Jacqueline de Romilly elle-même car ne disait-elle pas :
« L’heure de cours est comme une oasis dans la trame des jours : c’est une heure réservée à la connaissance, à la vérité, à l’intelligence. C’est une heure où plus rien ne compte que la démonstration d’un théorème, l’exactitude d’une traduction, la beauté littéraire d’une œuvre ; et je dirais que cette heure représente en un sens un privilège rare car y a-t-il joie plus grande que de faire comprendre aux autres ce que l’on sait et aime ? » (Ecrits sur l’enseignement, 1991 - Texte cité dans le programme de l’Hommage)…

Mme Koïka, Consul Général de Grèce, s’avoue touchée par le cours d’histoire sur la démocratie auquel elle a assisté puis ajoute qu’« avec le décès de Jacqueline de Romilly, la France a perdu un des ses esprits les plus brillants du XXe siècle, la Grèce sa plus extraordinaire citoyenne et ambassadrice, l’Europe et le monde entier une personnalité emblématique qui, pendant toute sa vie, s’est battue pour les valeurs du savoir, de la démocratie et de l’humanisme hellénique. »


Voici le discours de Mme Koïka, Consul Général de Grèce à Paris, qui a représenté l'Etat grec lors de l'hommage à Mme Jacqueline de Romilly au collège de Magny-le-Hongre

Monsieur le Principal,
Mesdames et Messieurs, chers enfants


C’est un grand plaisir et un honneur pour moi de me retrouver parmi vous aujourd’hui, et vous joindre à l’hommage rendu à cette femme exceptionnelle, à cette grande helléniste de nos jours qui nous a quitté le 18 décembre 2010, Jacqueline de Romilly.

La France a perdu un de ses esprits les plus brillants du XXème siècle; la Grèce, ma patrie, a perdu sa plus extraordinaire citoyenne, sa plus grande ambassadrice universelle; l` Europe et le monde entier ont perdu une personnalité emblématique qui , pendant toute sa vie, s`est battue pour la defense de notre patrimoine culturel, pour les valeurs du savoir, pour les valeurs de la démocratie, pour les valeurs universelles de l’humanisme hellénique.

J’ai eu le grand honneur de la rencontrer une dernière fois à l’Ambassade de Grèce à Paris il y plus d’un an et j’avoue que je fus comme jamais émerveillée par son charme, sa gentillesse, sa profonde érudition et sa lucidité intellectuelle malgré l’âge avancé.

Aujourd’hui, en me retrouvant parmi vous dans ce bel établissement scolaire, qui porte son nom, je ne peux que me rappeler encore une fois, de ces quelques paroles concernant l’éducation et la culture générale :

“…Le termes culture et éducation se différencient légèrement dans leur sens. Avec le premier terme nous entendons l’accomplissement des capacités intellectuelles de l’homme tandis que avec le second la diffusion de la connaissance. L’écartèlement entre ces deux termes provoque la crise actuelle et la décadence de l’histoire ou de la littérature, qui sont considérées comme un luxe superflu pour le système éducatif. Ce sont pourtant cette décadence, cette faiblesse et cette incapacité de se comprendre qui nous emmènent à la violence…”.

J’ai l’impression que ces paroles entre autres comme bien l’œuvre entier que cette grande femme nous à laissé sont d’une importance majeure, en ce temps de crise profonde en Europe, qui n’est pas seulement financière/économique mais aussi une crise des valeurs qui fragilise et remet en question toute la structure de nos sociétés européennes…

Je vous remercie pour votre attention…

Printer Friendly Page Envoyer à un ami




Επικοινωνία - Contact : info@diaspora-grecque.com  |Contact : info@diaspora-grecque.com|  Base :Nyko